Identification de la carrosserie

Comment l’industrie automobile bénéficie de l’utilisation RFID – du sous-traitant jusqu’à la livraison

Depuis deux décennies déjà l’industrie automobile utilise des solutions RFID, surtout pour l’identification de leurs systèmes de transport de carrosserie. Grâce à la technologie avancée et le savoir-faire d’automobile de l’expert RFID Turck, le secteur pense fortement à équiper chaque carrosserie et chaque composant individuellement d’étiquettes électroniques et de bénéficier ainsi d’une identification générale et d’un contrôle de qualité pendant le processus entier.

  • Beaucoup de fabricants identifient les composants dans leur production (source: Volkswagen GmbH)

  • Chez Volvo les tags sont vissés au départ de la carrosserie directement sur la poutre longitudinale.

  • BL ident permet le fonctionnement parallèle de tags HF insensibles aux parasites et UHF à grande portée

  • Les systèmes de transport sont souvent encore identifiés par étiquette électronique RFID

Un des avantages importants de l’identification par radiofréquence: les caractéristiques d‘authenticité ne peuvent non seulement être lues, mais aussi être réécrites. Les étiquettes électroniques (les soi-disant tags) fixées sur les composants de véhicules ou les supports peuvent être réutilisées et mémoriser et mettre à disposition les données supplémentaires. Les étiquettes électroniques guident l’objet à identifier à travers la production globale ou les contrôles de qualité ; les données importantes sont automatiquement écrites sur les tags et lues à la fin de la chaîne de production. Avec le produit fini on dispose d’un protocole QM confirmant tous les pas de production et l’inspection de la qualité.

De plus, la transmission d’information par les ondes radioélectriques électromagnétiques sont considérablement plus insensibles aux influences du milieux. Lorsque les caractéristiques de type imprimées ne deviendront inutilisables qu’à des températures élevées, en cas de saleté ou d’humidité, les tags spéciaux et les lecteurs robustes permettent l’utilisation de systèmes RFID même dans les conditions les plus rudes ou à travers des milieux non transparents.

Changement de mentalité dans l’industrie automobile

Les tags haute température peuvent être montés dans un glissoir – le soi-disant skid -, sur lequel une carrosserie est transportée à travers la production. De cette manière le parcours du véhicule peut être suivi à partir de la carrosserie jusqu’à l’assemblage définitif pour autant que le système de transport ne soit pas changé. Généralement les convoyeurs monorail, les skids ou les autres supports pour la carrosserie et les composants plus grands tels que les moteurs ou les axes sont identifiés.

Si une étiquette électronique est liée dès le début du processus de production à la carrosserie, celle-ci peut être identifiée clairement à tout moment à partir de la carrosserie sur la peinture et l’assemblage définitif jusqu’à la livraison. Le tag reste sur le véhicule pendant tout le processus.

Identification de la carrosserie exige l‘UHF

Lorsque les systèmes de transport sont équipés de tags, il y a toujours des distances définies, relativement courtes entre les tags et les têtes d’écriture/de lecture. Pourtant si le tag est monté directement sur la carrosserie, la distance est automatiquement considérablement plus grande – elle varie généralement entre 30 et 100 centimètres. Voilà pourquoi les systèmes HF ne peuvent plus être utilisés, la portée de transmission étant limitée. La solution se trouve dans la plage de fréquence UHF permettant des portées jusqu’à trois mètres.

De la transparence jusqu’à l’assemblage définitif

Le fait de maîtriser même les défis UHF et les prix nettement réduits des étiquettes électroniques ont mené beaucoup de constructeurs d’automobile à équiper les nouveaux modèles à la carrosserie d’étiquettes électroniques. La carrosserie est alors identifiée à travers l’ensemble du processus de la carrosserie jusqu’à la peinture. Mais il y a encore plus : les projets où Turck est concernée, on examine les possibilités d’optimiser la livraison partielle des sous-traitants avec RFID, et d’optimiser ainsi l’entier processus de production jusqu’à l’assemblage définitif.


Select Country

MULTIPROX

Nederlands | Français

Turck worldwide